La lidocaïne, traitement efficace face à la migraine chronique résistante ?

Jun 5, 2022 par

Dans la migraine chronique, qui touche en France entre 1 et 2 % de la population, les douleurs peuvent être mal soulagées par le traitement suivi. S’en suit ainsi un cercle vicieux de douleurs qui s’auto-entretiennent et dégradent considérablement la qualité de vie. Récemment, des chercheurs ont mené une étude rétrospective sur l’intérêt de la lidocaïne chez ces patients. Résultats.

femme avec un traitement migraine chronique

Traitement de la migraine chronique et lidocaïne

Parmi les nombreux cas de migraine, les migraines chroniques résistantes aux traitements habituels sont les plus complexes à prendre en charge. En effet, chez les patients concernés, la douleur est très difficile à soulager, impactant profondément toutes les activités de la vie quotidienne.

Dans ce contexte, des chercheurs se sont intéressés de près à l’intérêt d’un anesthésique local, la lidocaïne. Cette substance est connue pour soulager les douleurs et certaines formes d’inflammation.

À savoir ! La lidocaïne est l’un des anesthésiques locaux les plus utilisés en pratique clinique. Elle s’utilise seule ou en association avec d’autres substances (adrénaline ou noradrénaline, cétrimide, chlorhexidine, naphazoline, prilocaïne). Elle agit en seulement une minute et pour une durée d’environ une heure.

Une douleur rapidement et durablement soulagée

Dans cette étude rétrospective, les données de 609 patients ont été analysées. Ces patients ont été hospitalisés pour une migraine chronique réfractaire aux sept classes de médicaments antimigraineux disponibles actuellement. En effet, ils souffraient de migraine douloureuse au moins 8 jours par mois depuis au moins 6 mois. A l’hôpital, ils ont reçu des perfusions de lidocaïne sur plusieurs jours, en parallèle d’autres traitements de la migraine, tels que :

  • Le kétorolac (antiinflammatoire non stéroïdien) ;
  • Le magnésium ;
  • La dihydroergotamine (dérivé de l’ergot de seigle) ;
  • La méthylprednisolone (corticoïde) ;
  • Des neuroleptiques.

D’après les données collectées, près de 88 % des patients déclarent un soulagement rapide de la douleur après la perfusion de lidocaïne. A leur admission, la douleur moyenne déclarée était de 7 (selon l’échelle d’évaluation de la douleur), contre seulement 1 à la sortie de l’hôpital.

Et une diminution du nombre de jours de migraine

Lors des consultations de suivi post-hospitalisation un mois après la sortie de l’hôpital, les patients notent une diminution du nombre de jours de migraine. Sur les 266 patients, suivis entre 25 et 65 jours après leur sortie d’hôpital, le nombre de jours de migraine au cours du mois précédent était passé en moyenne de 26.8 à 22.5. Sur le plan des effets indésirables, les chercheurs ont recensé des nausées et des vomissements pendant le traitement, avec des effets qui restaient modérés.

D’après les chercheurs, les perfusions de lidocaïne pourraient contribuer à stopper le cercle vicieux de la douleur migraineuse. Aussi, elles réduiraient le nombre de jours de migraine pendant au moins un mois. Ainsi, ce type de traitement constituerait une nouvelle alternative pour les patients atteints de migraine chronique résistante aux traitements habituels. Reste néanmoins à confirmer ces résultats dans un essai clinique, randomisé, contrôlé en double aveugle …

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Lidocaine infusions help relieve pain in unresponsive chronic migraine. bmj.com. Consulté le 1er juin 2022.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.