Migraines chroniques et asthme: quel lien?

Dec 16, 2015 par

migraine_chronique_asthme

Asthme et migraine ne feraient pas bon ménage. En effet, l’asthme multiplierait par deux le risque d’avoir plus de 15 migraines par mois, chez des personnes déjà sujettes aux migraines épisodiques.

Est-ce qu’il existe un lien entre l’asthme et la migraine ?

Si de manière empirique, les médecins ont pu constater que certains de leurs patients sont asthmatiques et migraineux chroniques, aucune étude n’est venue démontrer un lien clair entre asthme et fréquence des crises de migraine.

Pour élucider ce lien, les chercheurs ont suivi 4446 participants présentant des migraines épisodiques (moins de 15 crises par mois), dont 746 personnes asthmatiques et 3700 non-asthmatiques. Après un an de suivi, le nombre de personnes passant du statut de migraineux épisodique à migraineux chronique était de 131 (2,9% de l’ensemble des participants).

Parmi ces 131 personnes, les personnes asthmatiques étaient deux fois plus à risque de voir leurs crises de migraine évoluer vers des migraines chroniques par rapport aux personnes non-asthmatiques. Par ailleurs, chez les personnes présentant un asthme sévère, plus les symptômes asthmatiques étaient nombreux et sévères, plus le risque d’apparition de migraines chroniques était élevé. En effet, les résultats décrivent que les asthmatiques sévères sont trois fois plus à risque d’avoir des migraines chroniques que les non-asthmatiques.

Migraine chronique et asthme : quel traitement de prévention ?

Ces résultats posent la question de la prévention des migraines chroniques chez les personnes asthmatiques. L’utilisation de béta-bloquants (notamment le propanolol) représente le traitement de fond de première ligne pour prévenir les migraines. Or les béta-bloquants ont un effet broncho-constricteur pouvant être à l’origine de bronchospasmes chez des personnes asthmatiques. Les béta-bloquants sont donc contre-indiqués pour ces personnes.

Si un lien de causalité semble se dégager de cette étude, les chercheurs spéculent encore sur l’origine de ce lien, et ils suggèrent que l’inflammation cellulaire pourrait être le mécanisme commun à ces deux pathologies. En effet, l’asthme correspond à une inflammation plus ou moins sévère des voies respiratoires ; la migraine est elle caractérisée par une vasoconstriction et une inflammation locale de vaisseaux sanguins. Dès lors, les chercheurs envisagent qu’un traitement anti-inflammatoire pourrait constituer une alternative au traitement de prévention avec les béta-bloquants, et offrir une solution thérapeutique adéquate pour les personnes asthmatiques migraineuses.


Source :
Asthma is a risk factor for new onset chronic migraine: Results from the American migraine prevalence and prevention study. Vincent T. Martin et al. Journal of Head and Face Pain, 2015.

Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.